Le seigneur des atolls – Pascal Martin

Quatrième de couverture :

Mai 1968 : Les dernières illusions de Chrétien, qui voulait construire un monde meilleur, volent en éclats.

Été 1968 : Upo (« fêlé » en tahitien) se refait une vie au cœur de l’atoll de Tureia dont il découvre la culture maorie. Mais ce paradis terrestre est en danger : il recèle des trésors qui attisent les appétits les plus voraces et des essais nucléaires sont pratiqués à proximité sans que la population en soit informée.

Un an plus tard : Foch est le seigneur de l’atoll et y règne en maître absolu et respecté.

Chrétien, Upo et Foch sont un seul et même homme, recherché par la DST et par les barbouzes. Lui veut simplement préserver son île de la contamination nucléaire et des dérives mercantiles. Son arme ? Un secret qui, révélé au monde, remettrait bien des choses en question.

L’auteur :

Né près de Paris, Pascal Martin se forme d’abord à l’œnologie avant de devenir journaliste. A partir de 1978, il parcourt le monde comme grand reporter pour réaliser des enquêtes diffusées par TF1, Antenne 2 et FR3 : « Belfast et l’agonie de Bobby Sands », « L’Iran et l’arrivée au pouvoir des ayatollahs », « Le siège de Beyrouth », « Le trafic des squelettes à Calcutta ».
En 1984, il réalise un court métrage de fiction, « L’intruse » diffusé par Antenne 2 qui, dès 1986, lui demande l’exclusivité de ses enquêtes pour ses magazines d’actualité : « Le Magazine », « Edition spéciale », « Place publique ». En 1989, il se spécialise dans l’investigation pour une collaboration exclusive de dix ans avec « Envoyé Spécial ». Ses reportages font référence et lui valent de nombreuses récompenses comme le Grand prix des télévisions francophones pour son film sur la révolution roumaine et, en 1992, et le Sept d’or du meilleur reportage pour son enquête sur le Front National : « Front National, la nébuleuse ».
En 1995, il crée les « Pisteurs », des personnages de fiction qui reposent sur son expérience de journaliste d’investigation, pour des films diffusés sur France 2. Après avoir enseigné quelques années au Centre de Formation des Journalistes, Pascal Martin est depuis 1998 responsable d’une collection documentaire créée avec Jacques Cotta sur France 2 : « Dans le secret de ? ».

Mon avis :

J’ai lu tous les volumes de la saga de Pascal Martin, dont celui-ci terminé hier. Si ça n’est pas de la grande littérature, nous sommes cependant dans du très bon divertissement, efficace et prenant.

Dernier opus de la saga, « Le seigneur des atolls » est construit différemment des précédents volumes, puisque l’on ne trouve ici aucun des « coureurs de nuit » habituels de l’auteur, qui préfère nous emmener dans le passé du patron de « L’Oeuvre », le mystérieux Foch. Comment et pourquoi est-il devenu cet homme implacable, craint des puissants ? C’est ce que l’on découvre au fil des pages de ce roman palpitant.

On découvre ainsi comment Chrétien, journaliste de l’ORTF quitte tout du jour au lendemain, pour aller refaire sa vie dans un atoll perdu de la Polynésie Française. Les événements (essais nucléaires, expérimentations sur des êtres humains…) et les traditions maoris vont faire de lui un homme neuf, Foch, à la fois inquiétant et attachant.

S’il faut attendre la bonne moitié du livre pour que le thriller démarre, la première partie n’en est par pour autant ennuyeuse. Les habitués de la saga sont tellement en attente d’informations sur Foch depuis le premier volume, qu’ils sont pour le coup rassasiés par cette vie déroulée pour eux par l’auteur. Ensuite, on se retrouve emporté dans un tourbillon où popa’a (blancs) mafieux et barbouzes de la DST jouent tous des rôles plus glauques les uns que les autres.

Ce livre peut être lu indépendamment de la série, mais cependant, je conseille vivement de lire les autres volumes* avant. On en apprécie d’autant plus les révélations en cascades qui arrivent ici.

Le seigneur des atolls – Pascal Martin

Éditions Presses de la Cité

A paraître le 18 août 2011

*Bibliographie :

Les livres de l’auteur :
Le trésor du Magounia
Le Bonsaï de Brocéliande
Les fantômes du mur païen
La malédiction de Tévennec
L’archange du Médoc
La traque des maîtres flamands
L’Ogre des Landes
La Vallée des cobayes
Publicités

Une réflexion sur “Le seigneur des atolls – Pascal Martin

  1. Pingback: Après-midi aux « Mots Doubs  | «Les lectures d'Isabelle Lorédan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s