L’élixir du diable – Raymond Khoury

Quatrième de couverture :

Et si une plante miraculeuse avait le pouvoir de repousser les frontières entre la vie et la mort ?

Mexique, 1741. Un missionnaire jésuite découvre l’existence d’une plante légendaire. D’après les croyances amérindiennes, quiconque s’en emparerait deviendrait l’égal d’un dieu. Entre de mauvaises mains, elle pourrait changer la face du monde.
Etats-Unis, de nos jours. Sean Reilly, agent du FBI, reçoit un coup de téléphone d’une ex-petite amie, Michelle Martinez, rencontrée cinq ans auparavant lors d’une mission au Mexique. Attaquée chez elle par un gang, elle appelle Reilly à la rescousse. En Californie, le chemin de ce dernier ne tarde pas à croiser celui de Navarro, un baron de la drogue en quête d’une plante aux vertus mystiques. Surnommé« El Brujo »– le sorcier –, il est bien décidéà ne laisser rien ni personne lui barrer la route.

Mon avis :

J’ai pris beaucoup de retard pour présenter ce roman, reçu début décembre. Je n’avais jamais lu avant celui-ci, de roman de Raymond Khoury, je partais donc sans aucun a priori. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela déménage ! Une fois passé le début historique, mettant en place certaines choses, le lecteur se retrouve plongé dans un univers de violence et de meurtres barbares. L’action se déroule sur une période très courte, et le découpage du livre est fait par journée, ce qui donne une sensation d’urgence au lecteur, qui se retrouve aspiré dans la même spirale infernale que les personnages.

Beaucoup d’hémoglobine dans ces pages, peut-être un peu trop diront certains.  L’auteur ne nous épargne en effet aucuns détails. Peut-être aurait-il mieux valu survoler le côté gore et creuser plus l’intrigue en elle-même… Le personnage de Raoul Navarro, narcotrafiquant et tueur sadique implacable est digne des pires individus de la littérature policière, il fait autant frémir que Hannibal Lecter ou encore le Tony Guarino de Scarface !

Globalement, ce que j’attends d’un roman de ce genre, c’est de me faire perdre la tête, de m’angoisser, de me surprendre. La mission est partiellement réussie ici, même si j’aurais aimé un peu plus de suspens sur la fin.

Un roman honnête et qui se laisse lire sans déplaisir, même s’il n’est pas LE thriller du siècle.

L’élixir du diable – Raymond Khoury – Presses de la Cité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s