La baronne meurt à cinq heures – F. Lenormand

Quatrième de couverture 

Le bien-être de Voltaire est menacé. On a retrouvé sa protectrice, la baronne de Fontaine-Martel, assassinée dans son lit, et pour l’heure aucun suspect. S’il ne veut pas se retrouver à la rue en ce froid février 1733 (ou pire, à la Bastille !), il lui faut faire preuve de ressources et retrouver le criminel avant que celui-ci n’aille s’en prendre à d’autres honnêtes gens, lui par exemple… Heureusement, de ressources, Voltaire n’en manque pas. Car il sera bientôt rejoint par Émilie du Châtelet ! Brillante femme de sciences, enceinte jusqu’au cou, elle va l’accompagner dans son enquête, résolvant plus d’une énigme. Mais leur mission n’est pas sans dangers : il leur faudra affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts, des airs de flûte assassins, des codes mystérieux, et un lieutenant-général de police qui guette la première occasion d’embastillonner notre philosophe…
Un roman historique à la fois rigoureux et très amusant, qui répond avec brio aux engouements du public : Frédéric Lenormand a un ton et une plume qui donnent aux personnages une répartie et une vivacité rares. Après le succès des 16 volumes du Juge Ti, la réputation de l’auteur n’est plus à faire…

Mon avis

Premier opus des « Enquêtes de Voltaire », ce roman est un régal à lire. Outre une belle langue, une remarquable documentation de l’époque et de la vie du philosophe font que tout semble parfaitement crédible à la lecture. A l’instar du deuxième volume chroniqué précédemment ici (voir « Meurtre dans le boudoir »), on y trouve un Voltaire successivement cabotin, geignard, roublard, moqueur, irrévérencieux à souhait, pour notre plus grand plaisir. Les personnages secondaires (tous ayant réellement existés) ne sont pas délaissés pour autant, et sont ma foi, rendus de façon à la fois drôle et intéressante. L’abbé Linant, secrétaire de Voltaire, y est désespérant de maladresse et de bêtise, tout en étant tout de même (bien qu’involontairement) le découvreur du document qui permettra de résoudre l’énigme de cette enquête.

Le genre de lecture que j’affectionne, car en plus d’être un excellent divertissement, on apprend beaucoup de choses (que ce soit sur la vie ou la pensée de Voltaire, ou sur le monde dans lequel il évoluait).  A conseiller à tous les amateurs du genre.

Editions du Masque

Parution le 25 janvier 2012

Publicités