Les secrets du cylindre – Isabelle Bruhl-Bastien

Quatrième de couverture

Julie Bertin vit à Lyon. Trentenaire, célibataire, elle voue sa vie à sa passion : les étoiles. Le décès de son père la fait revenir en Franche-Comté. En guise de testament, ce dernier lui a laissé des « lettres-énigmes » qui la conduiront sur les routes de France, vers une quête personnelle et philosophique. Au-delà du deuil, sa vie se trouve bouleversée. A l’image de ce médaillon offert par son père quelques mois avant de mourir, elle reconstitue tel un puzzle les fragments de son histoire familiale aux secrets bien gardés.

Mon avis

J’ai eu l’occasion de rencontrer l’auteur alors qu’elle était en dédicace à la médiathèque de Champagney, il y a quelques temps. Rendez-vous a été pris pour qu’elle participe à un café littéraire début novembre, aussi me suis-je procuré le roman afin de l’avoir lu au préalable.

Ne vous laissez pas piéger par les qualificatifs trompeurs que l’on peut trouver par exemple sur Babelio. Ce n’est ni un polar, ni un thriller… Les secrets du cylindre est le roman d’une quête : celle des racines, de l’identité. C’est également le récit touchant du travail de deuil. L’héroïne, Julie, à l’occasion de l’étrange jeu de piste organisé par son défunt père, part sur les traces du passé familial pour mieux comprendre qui elle est vraiment, et se libérer de ce qui bloque son évolution personnelle. C’est empreint de tendresse, de nostalgie et le lecteur se retrouve complètement absorbé par l’histoire.

Beaucoup ont été bluffés -voire déçus- par la fin qui leur a paru plus qu’inattendue. Pourtant, j’ai relevé des indices disséminés ça et là, de façon plus répétée dans les derniers chapitres, qui peuvent mettre sur la piste. Et cette fin ne m’a pas parue incohérente ou frustrante du tout, bien au contraire. J’aime les surprises. La fin est en fait le véritable commencement et on pourrait se plaire à imaginer une suite…

Une belle histoire en tout cas que ces Secrets du cylindre, une publication d’une petite maison d’édition haut-saônoise Le citron bleu, qui se distingue par la qualité de ses ouvrages et la façon dont son fondateur, Jean-Louis Poirey, sait mettre en valeur à la foi livres et auteurs.

Pour les francs-comtois, sachez que Isabelle Bruhl-Bastien sera présente à une rencontre-débat au café du théâtre de Belfort le 25 octobre prochain, et au café littéraire des deux Plancher le jeudi 6 novembre à 20 heures, à la bibliothèque municipale de Plancher-les-Mines. L’occasion pour vous d’acheter et de faire dédicacer son livre en vue d’éventuels cadeaux de Noël !

Pour en savoir plus sur les éditions du citron bleu, je vous engage à lire l’article que j’ai écrit en septembre pour Les Affiches de la Haute-Saône, après une rencontre avec Jean-Louis Poirey au salon Les Mots Doubs.

Publicités

Une réflexion sur “Les secrets du cylindre – Isabelle Bruhl-Bastien

  1. Pingback: Quand on reçoit Isabelle Bruhl-Bastien | Le Café Littéraire des 2 Plancher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s